Raconte-moi les phares du Finistère

Entrevoir l’horizon, et profiter d’une vue imprenable sur l’océan et la côte bretonne…oh oui ! Les phares constituent un des hauts patrimoines de la Bretagne.
Qui n’a jamais imaginé ou dessiné la Bretagne sans un phare dans un coin de feuille de dessin ou dans sa tête ?

Situé à la pointe de l’Europe, le Finistère se caractérise par ces grandes et impressionnantes tiges pointées vers l’océan. Ces majestueuses sentinelles, témoins d’intempéries, respirent le vécu de tant d’histoires de marins et d’amoureux de la mer. D’ailleurs, depuis fin 2010, certains d’entre eux, (…) entraient dans le sanctuaire des Monuments historiques.

Les phares visitables du Finistère en Bretagne: des Monuments Historiques

Les dix premiers phares ainsi classés étaient bien sûr majoritairement situés dans le Finistère avec l’Ile Vierge, le Stiff, Saint-Mathieu, Créac’h, Pontusval et Eckmühl ainsi que Héaux de Bréhat et Cap-Fréhel (22) Belle-Ile (56) et Grand Jardin (35). Fin 2015, 14 nouveaux phares étaient inscrits en Bretagne, dont onze phares du Finistère !
Un véritable Phare-Ouest qui vous laissera le choix des visites, au gré de vos rencontres et du lieu de votre séjour en Bretagne.

Les phares du Finistère en Bretagne: des géants des mers

Citons par exemple, le plus visité, le phare d’Eckmühl. Un colosse de granit mesurant 60 mètres de haut, situé à Penmarc’h dans le Finistère. Comment ne pas apprécier sa vue imprenable sur les Glénan et l’île de Sein? Tout comme la pointe de Cornouaille située non loin et dont la légende raconte qu’elle fut la témoin d’une mort tragique, de nos deux amoureux Tristan et Iseut.

Le phare de l’ile de Vierge est lui, le plus haut d’Europe, un bon petit 82,5m. Et ce n’est pas tout, il est le plus haut phare du monde en pierre de taille balayant tout le Nord du Finistère à 52 kilomètres à la ronde.

Je crois qu’une visite s’impose dans les phares du Finistère : il faut absolument ressentir leurs présences, leurs forces, du plus haut au plus puissant, en passant par le plus isolé ou le plus lugubre, tous ces phares, ces vieux colosses font partis de notre histoire et sont, à mon avis, une visite obligatoire pour apprécier la région et vos vacances en Bretagne.

Les phares du Finistère en Bretagne: une visite s’impose

Chaque année, en juillet et août, ces sémaphores du Finistère sont ouverts au public. Alors n’hésitez pas ! Mais n’oubliez pas de vous inscrire au préalable auprès des offices de tourisme du Finistère et voir les horaires/jours d’ouverture de chacun d’entre eux.

Alors, prêt à sentir tous ses embruns? Très bien, on y va !
Par contre, pour l’avoir déjà expérimenté avant, il n’est jamais évident de choisir un hébergement idéal pour visiter et surtout rayonner au mieux au cœur de la Bretagne et plus précisément dans les phares du Finistère …
C’est pourquoi,  je vous ai sélectionné mes petits coups de cœur où vous trouverez un camping sud Bretagne pour que seuls comptent : votre envie de découverte et le « prendre du plaisir » à plusieurs ou à deux. Être logé au mieux dans un cadre agréable, typique et découvrir en toute liberté notre belle région. Rien de mieux.